Une sexothérapie pourquoi faire ?

Une sexothérapie pourquoi faire ?

Quand l’harmonie sexuel d’un couple est en danger du fait d’une mésentente, d’une baisse du désir ou après une période de dysfonctionnements physiques ou d’une grossesse, le meilleur moyen pour briser le silence est d’entreprendre une sexothérapie.

L’harmonie sexuelle dans un couple est un élément majeur d’un parfait équilibre. Quand la libido est en berne, que le désir se raréfie, quand l’érection devient difficile ou que l’éjaculation précoce sape les ébats, il est possible de redresser la barre avec l’aide d’un sexologue ou d’un sexothérapeute.

Sexologue et sexothérapeute, quelle différence ?

Les métiers de sexologues et de sexothérapeutes n’ont pas de cadre légal en France. Aucune formation particulière et spécifique n’existe à ce jour. Malgré cela, globalement trois types de sexologues officient sur le territoire français :

  • les médecins-sexologues : ils sont avant tout médecins et ils sont capables d’intervenir sur des problématiques physiques principalement. Pour ce qui est de l’aspect psychologique, leurs compétences s’arrêtent à leurs capacités d’écoute personnelle.
  • les psychologues-sexologues : ils sont avant tout psychologues et à ce titre ils interviennent uniquement sur l’aspect psy des problèmes sexologiques exposés par les patients.
  • les sexothérapeutes : sans formation de base ni en médecine ni en psychologie, les sexothérapeutes sont avant tout des personnes « de terrain ». Ils basent leurs actions sur la mise en place empirique d’expériences avec leurs patients. Ils ont plus vocation à informer et à oser donner l’impulsion pour que la sexualité de leurs patients s’épanouisse.

La sexothérapie ?

Une sexothérapie comme une psychothérapie s’articule autour de plusieurs séances avec un(e) patient(e) seul(e) ou des patients venus en couple. La première séance est généralement dédiée à la mise en place du diagnostic précis du problème du patient. L’environnement est épluché pour déterminer l’origine du problème. Le but est d’établir une cartographie aussi précise que possible pour que le patient arrive à dédramatiser sa situation, diminuer son angoisse.

Les séances de sexothérapie visent à rétablir l’équilibre mais aussi à permettre au patient de mieux connaître sa sexualité. La disparition du dysfonctionnement est évidemment le but visé. Dans la majorité des cas, les dysfonctionnements résident essentiellement dans un trouble psychologique qu’il faut déterminer et identifier pour mieux le dépasser.
Selon les techniques employées, les deux membres du couple sont vus séparément puis ensemble. Les techniques peuvent être basées uniquement sur le dialogue lorsque le problème n’est « que » psychologique. Le plus généralement les sexothérapeutes proposent aux couples des exercices concrets à mettre en pratique à la maison avec un « retour d’expérience » décryptée lors d’une séance prochaine. L’exercice proposé vise à recréer dans le couple un climat de confiance et d’érotisme à l’aide de techniques de relaxation ou de concentration sensorielle qui favoriseront une meilleure connaissance de sa sexualité.

La sexothérapie en pratique

Une sexothérapie se déroule généralement en un nombre limité de séances (une vingtaine au maximum). Elle se déroule dans la moitié des cas en couple. Le coût d’une séance dépend de la renommée du praticien : en moyenne, les prix oscillent entre 50 et 100 € par séance. Les principaux troubles pris en charge sont les dysfonctionnements sexuels (impuissance, anérection, anéjaculation, éjaculation précoce, éjaculation retardée, éjaculation rétrograde, dyspareunie masculine…), les troubles d’identité sexuelle, la compulsivité, la baisse de la libido après une grossesse…

Le saviez-vous ?

Que le sexologue soit médecin ou non, la consultation en sexologie n’est pas prise en charge par la sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *